1. Le système nerveux

a. Le système nerveux central

b. Le système nerveux périphérique

2. Les cellules du système nerveux et les messages nerveux

a. Les cellules du système nerveux central

b. La transmission inter-neuronales des messages nerveux

3. Les neurotransmetteurs et les systèmes modulateurs diffus

a. Les neurotransmetteurs

b. Les systèmes modulateurs diffus




a. Les neurotransmetteurs

Les neurotransmetteurs ou neuromédiateurs sont des messagers chimiques qui permettent de transmettre l'influx nerveux de la cellule pré-synaptique à la cellule post-synaptique (cf la transmission synaptique). Chacun d'entre eux est situé en des endroits très précis du système nerveux et correspond à des fonctions nerveuses bien définies. Ils sont synthétisé par des neurones spécifiques qui les libèrent ensuite aux niveaux des synapses suite à l'arrivé d'un potentiel d'action et se fixent aux récepteurs de la cellule post-synaptique, provoquant soit la réponse d'un neurone (qui continuera de propagé l'information nerveuse par exemple), soit la réponse d'une cellule de l'organisme (par exemple, la contraction pour une cellule musculaire).

Tandis que certains neurotransmetteurs sont dit excitateurs car ils favorisent la propagation de l'influx nerveux dans la fente synaptique, d'autres sont nommés inhibiteurs car ils diminuent les chances que le neurone post-synaptique renvoi un influx nerveux (effectivement, le stimulus appliqué est diminué et peut alors être inférieur au seuil d'excitation du neurone).

Il existe trois groupes de neurotransmetteurs : les amines, les acides-aminés et les neuropeptides. Les acides aminés, contrairement aux neuropeptides (composé par la succession d'acides aminés), sont des molécules de faible poids moléculaires.

Les amines sont actuellement les neurotransmetteurs les mieux connus. Nous centrerons donc cette partie sur les principales amines, à savoir l'acétylcholine, la sérotonine, la dopamine, la noradrénaline et l'adrénaline (les trois dernières amines sont des catécholamines).

Les catécholamines sont caractérisées par la présence d'un noyau catéchol sur lequel vient se greffer une chaîne aminée latérale. Le précurseur de tous les catécholamines est un acide aminé, la tyrosine. Il est fourni par l'alimentation et est capté dans le neurone. Son apport est toujours excédentaires aux besoin de la synthèse neuronale. La première étape de la biosynthèse conduit à la formation de dopa. Le composé formé est ensuite décarboxylée en dopamine (la synthèse sera achevé à ce niveau pour les neurones dopaminergiques), puis hydroxylée en noradrénaline (de même, la synthèse sera achevé à ce niveau pour les neurones noradrénergiques) et enfin méthylée en adrénaline pour les système adrénergiques (confère biosynthèse des catécholamines en annexe).

La synthèse de l'acétylcholine se fait à partir d'un enzyme spécifique et de choline alors que le précurseur de la sérotonine est un acide aminé, le tryptophane. La synthèse de celle-ci s'effectue en deux étapes. Le tryptophane est d'abord transformé en un intermédiaire par un enzyme spécifiques, qui est lui même converti en sérotonine par un deuxième enzyme.