1. Origines

2. Troubles et émotions : Etude de syndromes

a. Syndromes entraînant des déficits

b. Troubles de l’humeur

c. Autres troubles



c. Autres troubles

  • Discordance

La discordance se caractérise par l’écart entre la parole et la gestuelle, les pensées et les émotions. Dans le cas des individus schizophrènes, elle est assez récurrente.

Les gestes ne correspondent pas toujours très bien avec ce que dit la personne : prenons pour exemple l’annonce d’un décès d’une personne chère, l’individu atteint de discordance pourrait se mettre à rire. Son contrôle difficile des paroles peut aussi se refléter dans la richesse de son vocabulaire : décalages complets avec le sujet, néologismes fréquents.... La discordance serait, d’après E. Kraepelin, un signe précurseur de la démence, appelée de nos jours aussi schizophrénie.

  • Phobie

Les phobies, en anglais Phobia, se définissent comme des peur non contrôlées et raisonnées, pouvant aller de personnes à des situations. On distingue les phobies simples : ce sont des phobies qui évoluent avec l’âge et la maturité du patient. Elles viennent souvent à disparaître. (phobies d’animaux, insectes…). D’autres phobies persistent malgré le temps : l’agoraphobie est la peur des espaces publics (places, rues…) et se manifeste par des évitements de celles-ci. La personne a conscience de l’absurdité de sa phobie, et la panique et les symptômes dus aux rues… peuvent être enrayés par la présence d’autres personnes (amis, famille…).

Ainsi les phobies ne possède jamais vraiment de danger particulier, mais les personnes phobiques sont aussi, en règle générale, plutôt très courageuses dans les situations de réel danger. Ceci montre un des paradoxes de cette maladie.

  • Angoisse

L’angoisse est une forme exacerbée de l’anxiété en français. Elle se constate dans certaines situations et se caractérise par des sentiments d’oppression et des troubles sur plusieurs plans. Elles peuvent entraîner des réactions somatiques et neurovégétatives : sudation excessive, tachycardie*, tremblements, etc…

On retrouve l’angoisse et ces symptômes dans beaucoup de maladies, notamment la schizophrénie.